"UN PETIT PEU CHAQUE JOUR, C'EST BEAUCOUP POUR DEMAIN..."

28/03/2012

La viande, une délicatesse ?


Pas de mots pour décrire ce que je viens de voir dans ce reportage sur les conséquences désastreuses de la production intensive de viande sur la planète ! Des conséquences dramatiques sur la nature, détruite et souillée, sur les hommes qui meurent d'en avoir trop mangé pour les uns ou d'intoxication aux pesticides utilisés dans la production des fourrages pour les autres ainsi que sur les animaux qui vivent et meurent dans d'atroces souffrances....

Je reste pétrifiée à l'idée que j'ai pu cautionner bien malgré moi cette monstruosité, moi une carnivore invétérée...

C'est décidé, dorénavant, je ne mangerai de la viande que pour des occasions très particulières ! Et pas de la viande industrielle, même si je dois pour cela la payer chère ou très chère aux petits producteurs locaux respectueux de la terre et de ma santé.... Je ne vais pas non plus engraisser les riches exploitants et les sociétés agro-alimentaires qui continuent de se ficher des conséquences incommensurables, de leur course aux profits sur la terre, l'homme et les animaux... Ils mériteraient d'être enfermer 8 mois dans des cages de 1m2 (et c'est déjà beaucoup trop pour eux!) et de vivre au milieu de leurs excréments, arrosés par leurs pesticides de malheur... 

3 commentaires:

fée moi un cygne a dit…

J'ai aussi vu ce reportage et toute l'horreur engendré par cette industrie . Personnellement j’essaye de devenir végétarienne mais à défaut d'y arriver je ne mange de la viande qu'une fois par semaine .
Soyons vigilants !!!

Lucie a dit…

Il faut poser le problème autrement. La question est de savoir si on partage cette viande ou alors on continue d'en mourir parce qu'on en mange trops alors que pendant ce temps d'autres personnes meurent par ce qu'il n'en mange pas.

Anonyme a dit…

80 / 20 - 80% végétarienne, de la viande quand j'en ai super envie, quand elle est merveilleusement bonne donc traçable, donc trop chère pour en manger souvent - pareil pour les enfants, avec le budget préservé, on peut faire des courses presque toutes bio